LE FILM

Home is you - Un road movie amoureux.

Ce film n’est pas le fruit d’un long rêve. Il nous est arrivé. Puis il était là.
D'abord nous avons fait un court métrage sur notre histoire. Il visait à aider les parents à mieux comprendre leurs enfants et leurs peines à trouver leurs vérités. La camera était constamment avec nous pour pouvoir spontanément filmer les gens que nous rencontrions et nous parler de leur «coming out», pas nécessairement à propos de leurs orientations sexuelles.


Yaelle Shwed: En 2007, j'ai immigré en Israël et j’ai quitté la France.
J'ai reçu une nouvelle identité.
Je suis devenue israélienne. En Israël, j'ai rencontré Aya, ma première partenaire féminine, j'ai « reçu » une nouvelle identité sexuelle. J’ai fait mon “coming out”. Mes parents m'ont rejetée. Ma maison m'a abandonnée.

Le nom du film est tiré de l'une des chansons d’Aya: « Home is you, home is me », comme le signe d’une maison et d’une intimité à l’intérieur de chacun de nous.

Il provient aussi d’une interrogation : étant deux jeunes femmes de différentes cultures, de différentes langues et de différentes personnalités, nous nous interrogions en permanence, dans une atmosphère amoureuse, naïve et romantique, « Où est notre chez nous, notre maison? » Après beaucoup de tentatives pour que mes parents acceptent Aya, j'ai commencé à construire ma nouvelle identité. J'ai changé mon nom de famille. J'ai effacé le nom avec lequel je suis née avec et j'ai pris le nom de famille d'Aya.

J'ai accepté de me marier officiellement à Toronto car c’était important pour elle et cela marquait un acte politique pour l'égalité des droits.


Le jour de notre mariage, Jack Layton, un membre du Parlement Canadien, est décédé et j'ai été inspirée par ses dernières paroles :

« Mes amis, l'amour est meilleur que la haine. L'espoir est meilleur que la peur. L'optimisme est meilleur que le désespoir. Alors laissez-nous être affectueux, plein d'espoir et d'optimisme. Et nous changerons le monde. Pour le meilleur »
Jack Layton

Après cette étape importante, nous avons passé notre lune de miel au Festival "Burning Man" dans le Nevada, aux États-Unis. Au centre de toute cette «liberté», j'ai fait une très forte dépression pour la première fois de ma vie.

Lorsqu’Aya a fait son “coming out” elle n'a pas eu à traiter d'une question autour de l'acceptation autant que moi. Même si c'était difficile, ses parents ont toujours été présents pour elle.


Elle s’est toujours sentie libre et ne savait pas comment me libérer de la prison dans laquelle je me sentais enfermée. Cela a apporté beaucoup de chaos dans notre relation. J'ai souffert de dépression post-mariage, nous nous sommes presque séparées.
J'ai commencé à être très confuse au sujet de mon identité.
J’ai pensé à prendre des antidépresseurs pour y voir plus clair. Je pensais que mon père, psychiatre, sauterait dans un avion pour m'aider. Je me trompais.


A travers ce film, il est important pour moi d’aborder les sujets tels que le mariage de même sexe, la dépression post-mariage, la prise de médicaments ou non et le sujet du rejet des enfants par leurs parents. De manière très simple et intime, “Home is you” est un appel pour un monde plus juste, plus égalitaire, où chacun peut se marier avec qui il aime, sans avoir à faire cas de sa religion, de sa couleur, de son sexe.






Presse : François Vila
01 43 96 04 04
06 08 78 68 10
francoisvila@aol.com








MORE

Trailer

Director: Aya Shwed ,Yaelle Shwed
Editing: Daniel Aviztur
Production: Aya and Yaelle Shwed / Coming Out Production
Comingoutprod@gmail.com
www.comingout.co.il
produced by comingout.co.ilby yaelle david and aya shwed
COPYRIGHT © 2012, Yaelle Shwed and Aya Shwed. ALL RIGHTS RESERVED.
 
comingout on facebook Ayaandthetoys Youtube Channel